MND/DM/CDS Message: One Year after the Independent External Comprehensive Review

The Royal Military Colleges Alumni Association (RMCAA) has reviewed the 30 May 2023 message from the Minister of National Defence, Deputy Minister and Chief of the Defence Staff, One Year after the Independent External Comprehensive Review.”   ( https://www.canada.ca/en/department-national-defence/maple-leaf/defence/2023/05/one-year-after-independent-external-comprehensive-review-dnd-caf.html )

The message is linked above and shared below for the benefit of our members, as we know that making progress in reducing and ultimately eradicating the incidence of sexual misconduct in the Canadian Armed Forces is important for us all.  We wish to particularly draw attention to the first report of the External Monitor to the Minister, which is available here,  (https://www.canada.ca/en/department-national-defence/corporate/reports-publications/external-monitor-report-first-status-report-may2-2023.html ) as it describes areas of progress and for continued improvement. We are also pleased to note the appointment of Brigadier-General Corinna Heilman as the military member appointed to the Canadian Military Colleges Review Board.

The RMC Alumni Association believes the Canadian Military Colleges have a valuable role to play going forward. The Colleges are where the foundations are laid. Cultural evolution to renew the military ethos at the Colleges can cascade into and reinforce needed cultural change in the Canadian Armed Forces. We are optimistic that the review will help identify ways the Canadian Military Colleges can become better at recognizing and upholding the dignity of all persons while producing exemplary leaders for the Canadian Armed Forces and for Canada.

The RMCAA continues to want to hear from our alumni and members on their experiences, opinions, and perspectives on the issues identified in the Arbour Report and on the changes needed at the Colleges. We welcome your contributions through our mailbox at rmcaa.aacmr.iecr.response@gmail.com.

The RMCAA is preparing to make a submission to the Canadian Military Colleges Review Board.  We will have more information to share with our members once the CMC Review Board’s members and terms of reference are announced, which we expect will take place later in June.

 

J Scott Stevenson, 16598

Chair – Advocacy & Promotion Committee

Lead – RMCAA Response to Arbour Report

Royal Military Colleges of Canada Alumni Association


MND/DM/CDS Message: One Year after the Independent External Comprehensive Review

https://www.canada.ca/en/department-national-defence/maple-leaf/defence/2023/05/one-year-after-independent-external-comprehensive-review-dnd-caf.html%20)

Colleagues,

Today marks one year since the release of the Final Report of the Independent External Comprehensive Review (IECR), led by former Supreme Court Justice Louise Arbour. This Review was established to inform our efforts to build a more inclusive institution where all members feel protected, respected, and empowered to serve. In response to Madame Arbour’s 48 recommendations, we are taking meaningful action to build a healthy and respectful workplace, free of harassment, discrimination, and sexual misconduct.

The IECR was informed by hundreds of your submissions and interviews, feedback from stakeholders, experts, other government entities, and more. Your experiences have helped inform our way forward, and we are grateful for your contributions.

Over the past year, we have made steady progress and demonstrated that meaningful change is possible.

The Chief, Professional Conduct and Culture organization is now the functional authority for sexual misconduct prevention training, and the Sexual Misconduct Support and Resource Centre (SMSRC) was renamed to better reflect its mandate. The SMSRC has expanded its reach and services to better serve the wider Defence community, and we recently launched the first phase of the SMSRC’s Independent Legal Assistance program to provide access to legal assistance for people who have experienced sexual misconduct.

External expert members of the Canadian Military College Review Board will be announced shortly and begin their work in the coming months. Concurrently, we have expanded the focus of exit interviews at Canadian Military Colleges to include cadets’ experiences with sexual misconduct or discrimination.

We have implemented new screening measures during the pre- and post-recruitment phases, including refined interview questions, and the use of enrollment release processes.

In response to an interim recommendation, the Director of Military Prosecutions is no longer accepting charges of Criminal Code sexual offences for prosecution in military courts. As of late 2021, all new Criminal Code sexual offence charges are being laid in the civilian justice system. Courts martial continue to hear cases involving Criminal Code sexual offence charges which were laid in the military justice system prior to November 2021. Military Police, under the direction of the Canadian Forces Provost Marshal, also continue to work with civilian police partners across the country to transfer cases for investigation, and to support those who have experienced sexual misconduct in the military.

At the same time, we continue to work closely with provincial and territorial governments to consider and chart the way forward for the more complex IECR final recommendation 5 which calls for the permanent removal of CAF jurisdiction for the investigation and prosecution of criminal sexual offences.

As we deliver meaningful change together, we are committed to the highest standards of openness, transparency, and accountability to Canadians. That is why we appointed the External Monitor, Jocelyne Therrien, whose first biannual report was recently released. The report remarked positively on our progress, and provided us with areas for improvement, which we welcome.

Together, we are making progress. We must and will continue our work to prevent and eradicate sexual misconduct, discrimination, and unacceptable behaviours across the Department of National Defence and Canadian Armed Forces. Long-lasting institutional change takes time, but we know that you are committed to this endeavour. During our town halls with you across Canada and around the globe, we have seen your belief in this mission.

Failure is not an option, and we must continue to make progress every day.

We thank you, Defence employees and Canadian Armed Forces members, for your hard work and dedication. We will continue to work together to build the best possible workplace, so that our vital institution can continue to deliver results for Canadians.

Note:

  • The IECR report may evoke a range of personal responses. Resources are available to support current and former members of the Defence Team, including the SMSRC that provides 24/7 confidential support by telephone at 1-844-750-1648 and by email at DND.SMRC-CIIS.MDN@forces.gc.ca.

The Honourable Anita Anand
Minister of National Defence

Bill Matthews
Deputy Minister of National Defence

General Wayne Eyre
Chief of the Defence Staff


Premier anniversaire du Rapport de l’examen externe indépendant et complet du ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes

Chers collègues,

Il y a un an aujourd’hui, on publiait le rapport final de l’examen externe indépendant et complet (EEIC) sous la direction de Louise Arbour, ancienne juge de la Cour suprême. Cet examen a été mené afin que nous puissions bâtir une institution plus inclusive où tous les membres du personnel se sentent protégés, respectés et aptes à servir. Pour donner suite aux 48 recommandations formulées par Mme Arbour, nous prenons des mesures concrètes pour créer un milieu de travail sain et respectueux, lequel est exempt de harcèlement, de discrimination et d’inconduite sexuelle.

L’EEIC s’appuie sur des centaines d’entrevues et les nombreux renseignements que vous avez soumis, de même que, notamment, sur la rétroaction d’intervenants, d’experts et d’autres entités du gouvernement. Vos expériences ont influé sur nos prochaines étapes, et nous vous remercions de vos contributions.

Au cours de la dernière année, nous avons accompli des progrès constants et montré qu’un véritable changement est possible.

L’organisation du Chef – Conduite professionnelle et culture est désormais l’autorité fonctionnelle pour la formation sur la prévention de l’inconduite sexuelle, et le Centre de soutien et de ressources sur l’inconduite sexuelle (CSRIS) a été renommé de sorte à mieux refléter son mandat. En outre, nous avons élargi la portée et les services du CSRIS pour mieux servir l’ensemble de la communauté de la Défense, et nous avons lancé récemment la première phase du programme d’assistance juridique indépendante du CSRIS, qui aidera les personnes ayant subi de l’inconduite sexuelle à accéder plus facilement à une aide juridique.

Les experts externes qui seront membres du comité d’examen des Collèges militaires du Canada seront annoncé prochainement et se mettront à l’œuvre au cours des prochains mois. Entretemps, nous avons élargi la portée des sondages de fin d’études menés dans les collèges militaires canadiens, de sorte à inclure les expériences des élèves-officiers relativement à l’inconduite sexuelle ou à la discrimination.

Nous avons aussi adopté de nouvelles mesures d’évaluation aux étapes avant et après le recrutement, notamment des questions d’entrevue améliorées et le recours à des processus de libération anticipée.

Par ailleurs, en réponse à la recommandation provisoire formulée par Mme Arbour, le Directeur – Poursuites militaires n’accepte plus le traitement par des tribunaux militaires d’accusations d’infractions sexuelles en vertu du Code criminel. Ainsi, depuis la fin de 2021, toutes les nouvelles accusations d’infractions sexuelles en vertu du Code criminel sont portées dans le système de justice civil. Les cours martiales continuent toutefois de traiter les cas visant des accusations d’infractions sexuelles en vertu du Code criminel ayant été portées dans le système de justice militaire avant novembre 2021. De plus, la police militaire, sous la direction du Grand Prévôt des Forces canadiennes, continue de travailler avec ses partenaires des services de police civils partout au pays pour transférer les cas applicables aux fins d’enquête et offrir du soutien aux personnes ayant vécu une expérience d’inconduite sexuelle dans les forces armées.

Parallèlement, nous continuons de collaborer étroitement avec les gouvernements provinciaux et territoriaux afin de tracer la voie à suivre pour la recommandation no 5 finale plus complexe de l’EEIC, qui demande le retrait permanent de la compétence des FAC pour les enquêtes et les poursuites concernant des infractions criminelles de nature sexuelle.

Alors que nous apportons ensemble des changements significatifs, nous sommes résolus à maintenir les normes les plus strictes en matière d’ouverture, de transparence et de responsabilité envers la population canadienne. C’est pourquoi nous avons nommé Jocelyne Therrien à titre de contrôleuse externe, et celle-ci a publié récemment son premier rapport semestriel. Dans son rapport, elle formule des commentaires favorables à l’égard de nos progrès et soulève des points à améliorer, suggestions dont nous lui savons gré.

Ensemble, nous faisons des progrès. Nous devons – et allons – poursuivre nos efforts visant à prévenir et à éradiquer l’inconduite sexuelle, la discrimination et les comportements inacceptables à l’échelle du ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes. La réalisation d’un changement institutionnel durable est un travail de longue haleine; nous savons toutefois que cette tâche vous tient à cœur. Pendant nos assemblées générales dans l’ensemble du Canada et dans le monde entier, nous avons été témoins de votre foi en la mission.

L’échec n’est pas envisageable, et nous devons continuer d’accomplir des progrès au quotidien.

Nous vous remercions, membres du personnel de la Défense et des Forces armées canadiennes, de votre travail acharné et de votre dévouement. Nous ne cesserons pas de travailler ensemble pour créer le meilleur milieu de travail possible, de sorte que notre institution essentielle puisse continuer d’obtenir des résultats pour la population canadienne.

Remarque :

  • Le rapport de l’EEIC pourrait susciter des réactions variant d’une personne à l’autre. Des ressources de soutien sont accessibles aux membres actuels et anciens de l’Équipe de la Défense, dont le CSRIS, qui offre un soutien confidentiel 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, par téléphone au 1-844-750-1648 et par courriel à DND.SMRC-CIIS.MDN@forces.gc.ca.

L’honorable Anita Anand
Ministre de la Défense nationale

Bill Matthews
Sous-ministre de la Défense nationale

Le général Wayne Eyre
Chef d’état-major de la Défense


Message de la min. de la DN, du SM et du CEMD : Premier anniversaire du Rapport de l’examen externe indépendant

L’Association des ancien(ne)s des Collèges militaires royaux (CMR) a pris connaissance du message publié le 30 mai 2023 par la ministre de la Défense nationale, le sous-ministre de la Défense nationale et le chef d’état-major de la Défense, intitulé Premier anniversaire du Rapport de l’examen externe indépendant. ( https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/feuille-derable/defense/2023/05/premier-anniversaire-rapport-examen-externe-independant-complet-mdn-fac.html)

Ce message est accessible par le lien ci-dessus. Nous le présentons aussi ci-dessous au profit de nos membres, car nous savons qu’il est important pour nous tous de progresser dans la réduction et, à terme, l’éradication de l’inconduite sexuelle dans les Forces armées canadiennes. Nous souhaitons particulièrement souligner la publication du premier rapport de surveillance externe destiné à la ministre, que vous pouvez consulter ici,  (https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/organisation/rapports-publications/rapport-surveillance-externe-premier-rapport-etape-2-mai-2023.html) puisqu’il fait état des secteurs de progrès et d’amélioration continue.  Nous sommes également heureux de noter la nomination du brigadier-général Corinna Heilman en tant que membre militaire nommé à la Commission d’examen des collèges militaires canadiens.

L’Association des ancien(ne)s des CMR est d’avis que les collèges militaires du Canada ont un rôle crucial à jouer dans la suite des choses. En effet, c’est pendant le passage au collège que les fondements s’établissent, et l’évolution culturelle qui renouvellera l’éthos militaire dans les collèges se répercutera jusque dans les Forces armées canadiennes en apportant des changements culturels nécessaires. Nous avons bon espoir que l’examen mettra en lumière les moyens par lesquels les collèges militaires du Canada arriveront à mieux reconnaître et protéger la dignité de toutes les personnes, tout en formant des leaders exemplaires pour les Forces armées canadiennes et pour le Canada.

L’Association des ancien(ne)s des CMR souhaite toujours connaître les expériences, les opinions et les points de vue des anciens étudiants et anciennes étudiantes ainsi que des membres au sujet des enjeux abordés dans le rapport de Louise Arbour et des changements qui s’imposent dans les collèges. Nous vous invitons à nous écrire à rmcaa.aacmr.iecr.response@gmail.com.

L’Association des ancien(ne)s des CMR se prépare en vue de soumettre un mémoire au comité d’examen des collèges militaires du Canada. Nous communiquerons de plus amples renseignements aux membres après l’annonce des membres de ce comité d’examen et la présentation de son mandat, ce qui devrait avoir lieu plus tard en juin.

 

Scott Stevenson, 16598

Président, comité de défense des intérêts et de promotion

Responsable, réponse de l’Association des ancien(ne)s des CMR au rapport Arbour

Association des anciens étudiants et anciennes étudiantes des Collèges militaires royaux du Canada


Chers collègues,

Il y a un an aujourd’hui, on publiait le rapport final de l’examen externe indépendant et complet (EEIC) sous la direction de Louise Arbour, ancienne juge de la Cour suprême. Cet examen a été mené afin que nous puissions bâtir une institution plus inclusive où tous les membres du personnel se sentent protégés, respectés et aptes à servir. Pour donner suite aux 48 recommandations formulées par Mme Arbour, nous prenons des mesures concrètes pour créer un milieu de travail sain et respectueux, lequel est exempt de harcèlement, de discrimination et d’inconduite sexuelle.

L’EEIC s’appuie sur des centaines d’entrevues et les nombreux renseignements que vous avez soumis, de même que, notamment, sur la rétroaction d’intervenants, d’experts et d’autres entités du gouvernement. Vos expériences ont influé sur nos prochaines étapes, et nous vous remercions de vos contributions.

Au cours de la dernière année, nous avons accompli des progrès constants et montré qu’un véritable changement est possible.

L’organisation du Chef – Conduite professionnelle et culture est désormais l’autorité fonctionnelle pour la formation sur la prévention de l’inconduite sexuelle, et le Centre de soutien et de ressources sur l’inconduite sexuelle (CSRIS) a été renommé de sorte à mieux refléter son mandat. En outre, nous avons élargi la portée et les services du CSRIS pour mieux servir l’ensemble de la communauté de la Défense, et nous avons lancé récemment la première phase du programme d’assistance juridique indépendante du CSRIS, qui aidera les personnes ayant subi de l’inconduite sexuelle à accéder plus facilement à une aide juridique.

Les experts externes qui seront membres du comité d’examen des Collèges militaires du Canada seront annoncé prochainement et se mettront à l’œuvre au cours des prochains mois. Entretemps, nous avons élargi la portée des sondages de fin d’études menés dans les collèges militaires canadiens, de sorte à inclure les expériences des élèves-officiers relativement à l’inconduite sexuelle ou à la discrimination.

Nous avons aussi adopté de nouvelles mesures d’évaluation aux étapes avant et après le recrutement, notamment des questions d’entrevue améliorées et le recours à des processus de libération anticipée.

Par ailleurs, en réponse à la recommandation provisoire formulée par Mme Arbour, le Directeur – Poursuites militaires n’accepte plus le traitement par des tribunaux militaires d’accusations d’infractions sexuelles en vertu du Code criminel. Ainsi, depuis la fin de 2021, toutes les nouvelles accusations d’infractions sexuelles en vertu du Code criminel sont portées dans le système de justice civil. Les cours martiales continuent toutefois de traiter les cas visant des accusations d’infractions sexuelles en vertu du Code criminel ayant été portées dans le système de justice militaire avant novembre 2021. De plus, la police militaire, sous la direction du Grand Prévôt des Forces canadiennes, continue de travailler avec ses partenaires des services de police civils partout au pays pour transférer les cas applicables aux fins d’enquête et offrir du soutien aux personnes ayant vécu une expérience d’inconduite sexuelle dans les forces armées.

Parallèlement, nous continuons de collaborer étroitement avec les gouvernements provinciaux et territoriaux afin de tracer la voie à suivre pour la recommandation no 5 finale plus complexe de l’EEIC, qui demande le retrait permanent de la compétence des FAC pour les enquêtes et les poursuites concernant des infractions criminelles de nature sexuelle.

Alors que nous apportons ensemble des changements significatifs, nous sommes résolus à maintenir les normes les plus strictes en matière d’ouverture, de transparence et de responsabilité envers la population canadienne. C’est pourquoi nous avons nommé Jocelyne Therrien à titre de contrôleuse externe, et celle-ci a publié récemment son premier rapport semestriel. Dans son rapport, elle formule des commentaires favorables à l’égard de nos progrès et soulève des points à améliorer, suggestions dont nous lui savons gré.

Ensemble, nous faisons des progrès. Nous devons – et allons – poursuivre nos efforts visant à prévenir et à éradiquer l’inconduite sexuelle, la discrimination et les comportements inacceptables à l’échelle du ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes. La réalisation d’un changement institutionnel durable est un travail de longue haleine; nous savons toutefois que cette tâche vous tient à cœur. Pendant nos assemblées générales dans l’ensemble du Canada et dans le monde entier, nous avons été témoins de votre foi en la mission.

L’échec n’est pas envisageable, et nous devons continuer d’accomplir des progrès au quotidien.

Nous vous remercions, membres du personnel de la Défense et des Forces armées canadiennes, de votre travail acharné et de votre dévouement. Nous ne cesserons pas de travailler ensemble pour créer le meilleur milieu de travail possible, de sorte que notre institution essentielle puisse continuer d’obtenir des résultats pour la population canadienne.

Remarque :

  • Le rapport de l’EEIC pourrait susciter des réactions variant d’une personne à l’autre. Des ressources de soutien sont accessibles aux membres actuels et anciens de l’Équipe de la Défense, dont le CSRIS, qui offre un soutien confidentiel 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, par téléphone au 1-844-750-1648 et par courriel à DND.SMRC-CIIS.MDN@forces.gc.ca.

L’honorable Anita Anand
Ministre de la Défense nationale

Bill Matthews
Sous-ministre de la Défense nationale

Le général Wayne Eyre
Chef d’état-major de la Défense

Posted in ,